On a Voyagé – Inde – Episode 7 – Bhagwan Swaminarayan (We traveled – India – Episode 7 – Bhagwan Swaminarayan)

Une nouvelle nuit difficile en Inde, environ 5 heures de sommeil hachurées, notamment pour cause de travaux…la nuit…des travaux la nuit ! Ils sont fous !

De plus, au réveil, une terrible épreuve nous attend. En effet, une espèce de guêpe jaune se dévoile prés des fenêtres du salon. Après une dizaine de minutes d’une bataille acharnée, à coup d’antimoustiques et de chaussure, nous obtenons la victoire et nous pouvons enfin nous mettre en route.

Aujourd’hui, malgré les indications des Belges que l’on a rencontrés hier, on décide en premier lieu d’aller visiter un temple dédié à Bhagwan Swaminarayan car il a l’air vraiment immense : le temple « Swaminarayan Akshardham »

        « Euuuhh Dam, c’est qui ce type dont tu nous parles ? »

Ah oui pardon, et bien, rapidement, Bhagwan Swaminarayan c’est tout simplement le dieu suprême d’un courant moderne de l’hindouisme, c’est le Big Boss quoi.

Malheureusement, les téléphones et appareils photo étaient interdits dans l’enceinte de ce temple, alors tout ce que l’on peut vous montrer, c’est cette photo du monument principal que nous avons pris de l’extérieur.

20170317_113327

Une fois les différents contrôles passés, et après avoir laissé nos sacs au vestiaire, on découvre l’immensité du lieu à parcourir, et du coup on le comprend vite, la majorité de notre journée se déroulera ici.

On décide de commencer par visiter les jardins, où sont exposées les statues des hommes, femmes, patriotes et enfants qui ont marqué l’histoire de l’Inde de leur empreinte. Il y a également des statues de cerfs et de chevaux (dont il manque étrangement les chariots que l’on voit sur les photos dans la brochure).

On décide ensuite d’aller voir les 3 expositions proposées sur le site, et encore une fois, comme au zoo, on passe en priorité dans la file d’attente.

La première exposition est une représentation, dans plusieurs salles, de la vie de Bhagwan Swaminarayan (qu’on appellera juste Bhagwan désormais). Le tout via des automates robotisés qui animent ces différentes scènes de sa vie, et c’est super bien foutu, que ça soit au niveau des décors ou de l’animation des robots, on est vraiment dedans.

La deuxième exposition est un film projeté sur un écran géant de 26m x 20m, c’est juste énoooooorme, je n’ai jamais vu un écran si grand auparavant. Le film retrace, une nouvelle fois, le parcours de Bhagwan. C’est super beau, notamment toutes les scènes qui se déroulent dans la région de l’Himalaya. On apprécie le film sans avoir pour autant une connaissance de la religion, les acteurs sont bons, il y a beaucoup de figurants (c’est indiqué 45000 sur la brochure) et il y a même un lion.

La troisième, et dernière, exposition, est une petite balade en bateau au travers de laquelle on assiste à des scènes, avec des mannequins figés, retraçant 10000 ans de la culture indienne. On y apprend notamment que ce sont les Indiens qui ont été précurseurs dans de nombreux domaines mathématiques et scientifiques (notamment la gravité, et ce bien avant Newton).

On rentre ensuite dans le grand monument principal, construit en pierre rose et en marbre blanc, où l’on trouve en face de nous, une statue plaquée or de Bhagwan de 3 mètres de haut. On y trouve également toutes sortes des peintures et de nombreux murtis (représentations de dieux via une statue ou une image) comme Krishna par exemple.

Avant de partir du site, on décide de se faire tirer le portrait, avec comme fond l’arrière du monument principal (la séance de photos se passant devant était fermée), et ce fût du rapide car à peine installé le photographe nous flash, fallait pas faire une sale tête.

Pour cause de déménagement, la photo est actuellement perdue quelque part dans un carton, si on la retrouve un jour, on fera une mise à jour de l’article 🙂

On est un peu déçu de ne pas rester jusqu’à la tombée de la nuit, car un spectacle de son et lumière est prévu, mais on décide tout de même de partir afin de pouvoir aller voir autre chose dans notre journée.

Et pour vous donner une idée un peu plus visuelle de l’endroit, voici une petite galerie qui contient l’ensemble de la brochure :

En sortant du temple, vu le temps qu’il nous reste avant la tombée de la nuit, on doit se décider entre aller à la tombe d’Humayun ou aller voir le parc de Lodhi Garden. Aller, ça sera Lodhi Garden.

Ou du moins, on aurait voulu aller voir Lodhi Garden, mais il s’avère qu’on est tombé sur le pire chauffeur de tuk-tuk de la ville. En effet, après 30 minutes de trajet, on commence à se demander si notre chauffeur ne nous fait pas faire un gros détour, on lui demande et il nous dit qu’il reste encore 10 km. On vérifie sur notre GPS, et on constate que l’on se trouve à l’autre bout de Delhi, alors que c’était censé être juste à côté du temple que l’on vient de visiter. Au final, pour un trajet qui aurait dû nous prendre 10 minutes, cela fait déjà quasiment 40 minutes que l’on roule et le chauffeur persiste dans sa direction malgré le fait qu’on lui démontre qu’on ne va pas au bon endroit. Un peu dépités on finit par lui demander de nous ramener à notre logement car la nuit va tomber. Au final, au lieu d’aller prendre de l’air frais dans un parc, on se tape 1h15 de tuk-tuk dans la pollution de Delhi, une addition de 1000 roupies et on aura vu ni la tombe d’Humayun ni le parc de Lodhi Garden. Notre première déconvenue indienne. 😦

Pour se changer les idées, une fois rentrés, rien de tel que d’aller chercher du naan pour se remonter le moral.

Et ensuite on ne traîne pas, il faut qu’on se couche tôt, car demain réveil à 5h pour aller voir le Taj Mahal 🙂

Jo Dam

ENGLISH VERSION

A new difficult night in India, about 5 hours of partial sleep, especially because of people working outside…at night…people working at night ! They are crazy!

Moreover, on waking, a terrible test awaits us. Indeed, a species of yellow wasp is revealed near the windows of the living room. After ten minutes of a fierce battle, with mosquito repellent and shoe, we get the victory and we can finally start our day.

Today, despite the indications of the Belgians that we met yesterday, we decided in the first place to visit a temple dedicated to Bhagwan Swaminarayan because it looks really huge: the temple « Swaminarayan Akshardham »

       « Ummmm Dam, who’s this guy you’re talking about? « 

Oh, sorry, well, quickly, Bhagwan Swaminarayan is simply the supreme god of a modern Hindu movement, that’s the Big Boss.

Unfortunately, phones and cameras were banned in this temple, so all we can show you is this photo of the main monument we took from the outside.

20170317_113327

Once the various controls passed, and after leaving our bags in the cloakroom, we discover the vastness of the place to visit, and suddenly we understand quickly, the majority of our day will take place here.

We decide to start by visiting the gardens, where the statues of the men, women, patriots and children who have made their mark on the history of India are exhibited. There are also statues of deer and horses (but strangely, there are missing the carts that are, however, showed in the photos in the brochure).

We then decide to go see the 3 exhibitions on the site, and again, as in the zoo, we have priority in the queue.

The first exhibition is a representation, in several rooms, of the life of Bhagwan Swaminarayan (that we will call just Bhagwan now). All via robotic automata that animate these different scenes of his life, and it’s really well done, whether it is at the level of decorations or the animation of robots, we are really in it.

The second exhibition is a film projected on a giant screen of 26m x 20m, it’s just huuuuuge, I’ve never seen a screen so big before. The film traces, once again, the course of Bhagwan. It’s super beautiful, especially all the scenes taking place in the Himalayan region. We appreciate the film without having a knowledge of the religion, the actors are good, there are many extras (it says 45000 on the brochure) and there is even a lion.

The third, and last, exhibition, is a small boat ride through which we see scenes, with frozen mannequins, retracing 10,000 years of Indian culture. We learn in particular that it is the Indians who have been precursors in many areas of mathematics and science (including gravity, well before Newton).

We then return to the main monument, built in pink stone and white marble, where we find in front of us, a gold plated statue of Bhagwan 3 meters high. There are also all kinds of paintings and many murtis (representations of gods via a statue or image) as Krishna for example.

Before leaving the site, we decided to have an official picture taken, with the back of the main monument (the photo session of the front side was closed), and it was fast because just after we installed, the photographer flashed us, fortunately we were not making a bad face.

Because of a moving, the photo is currently lost somewhere in a box, if it is found one day, we will update the article 🙂

We are a little disappointed to not stay until nightfall, because a sound and light show is planned, but we still decided to leave in order to go see something else in our day.

And to give you a more visual idea of the place, here is a small gallery that contains the entire brochure:

Leaving the temple, given the time we have left before dark, we must decide between going to Humayun’s grave or go to Lodhi Garden Park. Well, it will be Lodhi Garden.

Or at least, we would have liked to go to Lodhi Garden, but it turns out that we came across the worst tuk-tuk driver in the city. Indeed, after 30 minutes of travel, we begin to wonder if our driver does not make us a big detour, we ask him and he tells us that there is still 10 km. We check on our GPS, and we find that we are at the other end of Delhi, when it was supposed to be right next to the temple we just visited. In the end, for a trip that should have taken us 10 minutes, it is already almost 40 minutes that we drive and the driver persists in his direction despite the fact that we showed him that we are not going to the right place. A little disappointed we end up asking him to take us back to our home because the night will fall. In the end, instead of going to get fresh air in a park, we had 1.5-hour of tuk-tuk in the pollution of Delhi, an addition of 1000 rupees and we saw neither Humayun’s grave nor the park from Lodhi Garden. Our first disappointment in India. 😦

To change our mind, once we get home, there’s nothing like getting some naan to cheer us up.

And then we do not dawdle, we have to go to bed early because tomorrow we wake up at 5am to go see the Taj Mahal 🙂

Jo Dam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s